LA DEMOISELLE DES TIC-TAC


Rosy et sa mère ont quitté Ludwigshafen en 1937 pour une vie meilleure en France.Or, dans ce petit village de Moselle, personne n’a oublié l’annexion de 1871. Rares sont ceux qui leur tendent la main. Il est vrai que Mutti admire Hitler, méprise les curés, les Juifs et les fonctionnaires, et que Mein Kampf est son livre de chevet...Pour Rosy, dix ans, la vie n’est pas drôle tous les jours. Quand en 40, Hitler met à nouveau la main sur la Moselle, leurs conditions de vie s’améliorent. Pas pour longtemps. Entre novembre 44 et mars 45, alors que les Alliés pilonnent la région, Rosy et sa mère se terrent à la cave. Pour tenir, Rosy se raccroche à ses souvenirs, avec de maigres provisions et pour toute compagnie une petite poule et de drôles d’araignées aux pattes fines, que son oncle Edy, qu’elle aimait comme un père, surnommait les tic-tac.